Le temoignage de Kinga Makaro Odette

 

Je m'appelle Kinga Odette et je suis née le 04 Avril 1988 à Kyabé. Je suis l'ainée d'une famille de 9 enfants. J'ai fait mes études primaires à l'école des filles de Kyabé dirigée par les Sœurs de la Charité et c'est là que j'ai fait leur connaissance. J'aurai aimé continuer mes études secondaires également chez elles mais malheureusement, elles n'ont pas un collège dans leur établissement et j'ai du aller au Lycée d'Etat pour poursuivre ma scolarité.

Engagée dans tous les mouvements paroissiaux : J E C, groupe de recherche vocationnel, KEMGOGUI et le groupe théâtral et  petit travail au Centre culturel des jeunes m'ont aidé jour après jour à découvrir la volonté de Dieu sur moi. Avec la sœur Yolande et le séminariste Jean Messingué, nous avons cherché ensemble à méditer et partager la parole de Dieu : source de toute vie chrétienne. Ils nous parlaient également de la vocation à la vie religieuse, les exigences de cette vie, la vocation au mariage et l'importance de l'accompagnement.  Partant de cette rencontre, j'ai choisi la sœur Yolande comme accompagnatrice. Après le départ de la sœur Yolande, je suis confiée à la communauté, pour multiples raisons, je ne suis pas allée chez les sœurs. Avec l'arrivée de la sœur Odette, j'ai reprit le contacte avec les Sœurs, petit à petit, et ensemble avec la sœur, j'ai cherché à découvrir l'Etoile de ma vocation, soit me faire religieuse, soit choisir la vie du mariage.  La sœur Odette, nous quitte pour une nouvelle mission et je suis de nouveau confier à la sœur Christine. Et c'est grâce à cette dernière que je suis allée à Sarh pour un temps de stage avec les jeunes venues de différents coins du Tchad et à partir de ce moment, j'ai décidé de rentrer chez elles.

Ce qui me pousse à faire un cheminement avec les Sœurs de la Charité est surtout cette simplicité vie : dans la manière d'accueillir les personnes sans distinction et surtout cette attirance envers les plus pauvres et les plus démunis de la société. Et me voici à Bocaranga en Centrafrique au postulat pour chercher à découvrir davantage le dessin de Dieu sur moi malgré ma fragilité qui compte sur sa Grâce.

Kinga Makaro Odette