LE SEIGNEUR ACCOMPLI TOUJOURS SES PROMESSES

d

Il y a 200 ans, à la demande de la Reine Mère de Napoléon, Jeanne-Antide  pleine de bravoure, avec pour seul bagage, la foi, l'audace et son amour inconditionnel pour le Christ, partit le 3 octobre 1810 avec 7 de ses compagnes annoncer le Christ aux pauvres du Royaume de Naples. Le voyage fut long et pénible, il durera presque 2 mois. Elles arriveront à Naples  le 18 novembre 1810.  

Si Jeanne-Antide avait hésité et refusé comme d'autres congrégations le firent, les événements auraient pris une toute autre tournure et peut-être serions restées dans un seul pays. Serions-nous encore là ?                        
Les desseins de Dieu ne sont pas nos chemins et nous dépassent toujours.

C'est dans ce même élan que l'Esprit Saint a depuis toujours suscité cet appel pressant  à servir le Christ dans n'importe quel pays que ce soit, parmi nos frères et sœurs, pauvres de notre humanité.

Nous sommes  à Yaoundé  en attente avant de partir pour d'autres horizons.        
Il faut bien tout ce temps pour se préoccuper des formalités administratives (visas) qui  souvent deviennent des tracasseries.                                                   

A l'écoute de Dieu et de nos sœurs supérieures, nous  avons  répondu à l'appel du Christ toujours actuel et déroutant, appel à partir un peu plus loin, pour un temps de connaissance, de recherche en vue de commencer une nouvelle mission au Congo Kinshasa, pays où notre présence est attendue, mais l'effroi nous a saisis...          Où serons-nous ? Que ferons-nous ? Quels pauvres servirons-nous ?         Ces questions sont  justes mais prématurés pour le moment. A la mi- aout, nous partirons dans ce nouveau pays et notre provinciale sœur Maria-Rosa nous rejoindra  plus tard.

La vie de Jeanne-Antide nous stimule et nous entraine à la suite du Christ,       elle, qui durant toute sa vie à essayé de découvrir la volonté de Dieu ; les ombres ont été plus fortes que la lumière, malgré tout elle a toujours marché avec Dieu Seul pour accomplir ses desseins.
Par l'intercession de Ste Jeanne-Antide, nous confions au Seigneur, ce temps de recherche pour cette nouvelle mission au Congo Kinshasa, chemin d'incertitude et de foi, d'aventure avec le Seigneur, dans le service de nos frères et sœurs pauvres.

Ensemble, nous pouvons toujours aller de l'Avant dans la mission universelle que le Seigneur nous confie. Où que nous soyons, quoique nous fassions, le Seigneur dispose nos cœurs à sa Grace pour sa plus grande Gloire ; lui le Dieu fidèle  qui accompli ses promesses, jadis avec Ste Jeanne-Antide, aujourd'hui avec nous.                                                                                                                              

« Jésus-Christ hier et aujourd'hui est le même, il l'est pour l'éternité » (He 13,8)

Sœurs Anne Koue, Bernadette Malao, Bernadette Doillon.